En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Exclusif : "Tunisie : J'étais en prison, j'entre au gouvernement"


Monde - 3min 53s -

Interview TF1 News - Quelques minutes après sa nomination, TF1 News a pu joindre lundi soir Slim Amamou, le nouveau secrétaire d'Etat tunisien à la Jeunesse et aux Sports. Ce blogueur se trouvait encore dans les geôles de Ben Ali la semaine dernière.

A 17h ce lundi, Mohammed Ghannouchi, le Premier ministre tunisien, a annoncé la composition de son nouveau gouvernement d'Union nationale. Dans les 19 membres de l'équipe, figurent quelques membres de la société civile.

Parmi eux, Slim Amamou, un blogueur influent en Tunisie. Quelques minutes après sa nomination, il a accepté de répondre aux questions de TF1 News, pour sa première interview à un média français.

Le compte twitter de Slim Amamou, alias @slim404, c'est ici : http://twitter.com/slim404

 

Propos recueillis par Fabrice AUBERT,
Olivier LEVARD
et Simon HUMBLOT

La journée en vidéo

F. Sauvadet : "Il n'y a pas de confiance" au sein du PS

F. Sauvadet : "Il n'y a pas de confiance" au sein du PS

15 secondes
Dans LCI Soir, François Sauvadet, député et Vice-président de l'UDI, affirme : "Il n'y a pas de confiance ou tout du moins, une confiance relative" au sein des parlementaires PS. "Combien de temps cela va t-il durer?" s'interroge t-il.

O. Dassault : "Le MEDEF n'allait pas d'un seul coup accompagner Valls"

O. Dassault : "Le MEDEF n'allait pas d'un seul coup accompagner Valls"

41 secondes
Dans LCI Soir, Olivier Dassault, Député de l'Oise UMP et Président de Génération entreprise - Entrepreneurs associés, revient sur la polémique au sujet des propositions du MEDEF : "Je ne pense pas (...) que Valls ait pu imaginer que le MEDEF allait d'un seul coup l'accompagner et le soutenir."

Collard : si le FN était mieux représenté, "Valls serait renversé"

Collard : si le FN était mieux représenté, "Valls serait renversé"

16 secondes
Manuel Valls a obtenu la majorité relative à l'Assemblée Nationale ce mardi. Une majorité très discuté et controversé. Le député du rassemblement Bleu Marine, Gilbert Collard a voté contre la politique du Premier ministre. D'ailleurs, si son parti avait été mieux représenté à l'Assemblée, "Valls serait renversé" a-t-il affirmé.

En Ukraine, un député... jeté à la poubelle !

En Ukraine, un député... jeté à la poubelle !

34 secondes
En Ukraine, le député Vitaly Zhuravsky a été jeté dans une poubelle par une foule en colère L'ancien membre du parti du président déchu Viktor Ianoukovitch, avait participé à la rédaction d'un projet de loi visant à réprimer les manifestations anti-gouvernementales. Mais ce qui a mis le feu aux poudres c'est sa volonté d'accorder une amnistie aux rebelles pro-Russes.

Vote de confiance : "C'est tenable mais pas confortable", analyse Renaud Pila

Vote de confiance : "C'est tenable mais pas confortable", analyse Renaud Pila

2min 08s
L'Assemblée nationale a voté mardi la confiance au deuxième gouvernement Valls par 269 voix, soit une majorité nettement plus faible que celle de 306 voix accordée à son premier gouvernement il y a cinq mois. "C’est tenable mais pas confortable. Tenable parce qu’il y a une majorité relative et pas confortable car on a un Manuel Valls qui est obligé de guerroyer avec cette trentaine de frondeurs", analyse le journaliste politique Renaud Pila.

Marine Le Pen : "J’ai été frappée par la vacuité du discours de Manuel Valls"

Marine Le Pen : "J’ai été frappée par la vacuité du discours de Manuel Valls"

35 secondes
La présidente du FN a commenté mardi le discours de politique générale du Premier ministre avant le vote de confiance. "J’ai été frappée par la vacuité de ce discours qui est une succession de formules complètement déconnectées de la réalité, qui ne correspondent pas aux préoccupations des Français", a-t-elle déclaré.

Valls : les mesures pour les petites retraites coûteront "250 millions d'euros"

Valls : les mesures pour les petites retraites coûteront "250 millions d'euros"

1min 01s
La prime exceptionnelle aux retraités dont les pensions n'excèdent pas 1.200 euros, annoncée mardi par Manuel Valls, s'élèvera à un montant "forfaitaire" de 40 euros, a précisé le Premier ministre sur TF1. Les deux mesures sur les retraites coûteront "aux alentours de 250 millions d'euros (...) Nous avons prévu 50 milliards d'économies" sur les dépenses publiques, répète-t-il.

Valls : "Ce qui m’insupporte, c’est le France-bashing"

Valls : "Ce qui m’insupporte, c’est le France-bashing"

54 secondes
Après que l’Assemblée nationale a voté la confiance au Premier ministre, Manuel Valls était l’invité mardi soir du 20h de TF1. "Je crois dans les capacités, dans l’innovation, dans la force de mon pays et des Français. Et j’ai envie au fond à la fin de ce quinquennat avec François Hollande et cette majorité de me dire : la France est pleinement de retour", a-t-il expliqué.

Commenter cette vidéo

  • dom145 : Même un ancien président !!!

    Le 18/01/2011 à 19h40
  • zora63 : Mouais...

    Le 18/01/2011 à 13h22
  • andre-victor : Guillaumeab, justement, ils ont acquis (à l'ENA, Sciences PO ou ailleurs...) les connaissances nécessaires pour exercer une responsabilité politique.... Pensez-vous qu'un quidam puisse du jour au lendemain exercer de telles responsabilités ? Mettriez-vous une grande entreprise aux mains d'un simple employé de base, ne connaissant rien du métier de Chef d'Entreprise ?

    Le 18/01/2011 à 13h01
  • guillaumeab : Quels sont les compétences de nos énarques pour diriger un jour la défense, le lendemain la santé et le surlendemain l'éducation nationale?

    Le 18/01/2011 à 10h25
  • antilopejaune : Oui mais en sens inverse

    Le 18/01/2011 à 01h23
      Nous suivre :
      Yannick Agnel de retour en France : "La méthode américaine ne me convenait pas vraiment"

      Yannick Agnel de retour en France : "La méthode américaine ne me convenait pas vraiment"

      Replay MYTF1

      mytf1
      Tous ensemble
      logAudience