Le candidat FN et cégétiste hué par les militants CGT : les images


Politique - 30 secondes -

Plusieurs centaines de personnes ont hué lundi le délégué CGT, convoqué au siège de la confédération pour s'être présenté comme candidat du Front national aux élections cantonales en Moselle.

La procédure disciplinaire engagée par la CGT contre l'un des siens, pour s'être présenté comme candidat du Front national aux élections cantonales en Moselle, va connaître lundi une nouvelle étape avec une confrontation entre les deux parties. Fabien Engelmann, secrétaire du syndicat CGT des agents territoriaux de la mairie de Nilvange, ainsi que le secrétaire adjoint, sont convoqués à 14h par la Fédération des services publics au siège de la confédération, à Montreuil. Ils seront entendus par le secrétaire général de la fédération, Baptiste Talbot, et l'un de ses adjoints, avant la réunion, début avril, du Conseil national de la fédération, qui devra statuer sur leur cas.

Fabien Engelmann avait été suspendu il y a un mois, ainsi que son syndicat de 25 adhérents, par la fédération des services publics et l'union départementale CGT de Moselle, pour avoir représenté le FN au scrutin cantonal. Le candidat a été éliminé dimanche dernier à l'issue du premier tour, n'ayant pu franchir la barre de 12,5% des inscrits. Avec 23,4% des voix, il était arrivé en 3e position, devancé par un socialiste et un communiste.

"Faire amende honorable"

Ancien du NPA d'Olivier Besancenot, Fabien Engelmann a déclaré ne pas voir  "d'incompatibilité entre ses convictions affichées et son engagement syndical". Selon la fédération CGT des services publics, "cet adhérent a défendu publiquement les thèses du FN sur la préférence nationale, l'immigration comme cause du chômage et contre la régularisation des sans-papiers". Le FN s'est efforcé de présenter son candidat comme une victime du comportement "sectaire" de la CGT, l'encourageant à déposer plainte pour "discrimination politique".

Selon Baptiste Talbot, Fabien Engelmann garde la possibilité de "faire amende honorable, de se ranger aux arguments" des responsables de la CGT. Mais il est "plus que probable" que la procédure disciplinaire aille à son terme, a-t-il dit. Le candidat frontiste encourt l'exclusion de la CGT.

La journée en vidéo

Hommage à Jean Jaurès : bain de foule agité pour Hollande

Hommage à Jean Jaurès : bain de foule agité pour Hollande

3min 31s
François Hollande a essuyé des sifflets à son arrivée mercredi après-midi à Carmaux, où il venait rendre rendre hommage à Jean Jaurès, dont on célèbre cette année le centenaire de la mort. Une visite lors de laquelle le président a salué la mémoire du socialiste, mais aussi du Républicain qui a su "s'élever au-dessus" de son parti.

Laurent Baumel : "Le message des urnes ne semble pas avoir été entendu"

Laurent Baumel : "Le message des urnes ne semble pas avoir été entendu"

34 secondes
Les députés PS frondeurs, qui s'étaient rebellés la semaine dernière contre le plan d'économies, restaient toujours critiques mercredi après la présentation du programme de stabilité. "La quasi-totalité des participants à cette réunion ont dit que le compte n’y était pas. Finalement, le message des urnes ne semble pas avoir été entendu", explique Laurent Baumel, député PS d’Indre-et-Loire.

Depuis le début du siècle, 26 astéroïdes ont explosé sur Terre

Depuis le début du siècle, 26 astéroïdes ont explosé sur Terre

1min 38s
Les astéroïdes passant à travers l'atmosphère terrestre ont causé 26 explosions à l'échelle nucléaire entre 2000 et 2013, vient de révéler un rapport de la fondation privée B612. Certains d'entre eux ont libéré plus d'énergie qu'une bombe atomique capable de rayer une ville de la carte, estiment les scientifiques. La fondation a réalisé une animation des 26 astéroïdes qui ont frappé la Terre depuis 2000.

Plan d’économies de 50 milliards : "Je ne peux pas voter pour ce programme"

Plan d’économies de 50 milliards : "Je ne peux pas voter pour ce programme"

38 secondes
Le député PS Christian Paul a annoncé mercredi qu’il ne voterait pas en faveur du plan d’économies de 50 milliards proposé par le gouvernement. "Nous n’avons pas encore trouvé le bon point d’arrivé donc à ce stade, je le dis très tranquillement, je ne peux pas voter pour ce programme d’économies", a-t-il expliqué.

Programme de stabilité : ce qu’il faut retenir des annonces de Michel Sapin

Programme de stabilité : ce qu’il faut retenir des annonces de Michel Sapin

1min 59s
Le ministre des Finances et des Comptes publics Michel Sapin a présenté mercredi en conseil des ministres le programme de stabilité pour 2014-2017, avec notamment l’objectif de repasser sous la barre des 3% de déficit fin 2015. Sophie Lanson, journaliste LCI, fait le point sur les annonces du ministre.

Ukraine : "Faire attention aux informations venant de part et d’autre"

Ukraine : "Faire attention aux informations venant de part et d’autre"

1min 13s
Les séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine se montraient déterminés mercredi à faire face à l'opération "antiterroriste" relancée par Kiev. "Il faut faire très attention aux informations qui sont diffusées de part et d’autre. Les éléments les plus radicaux des deux camps gèrent les médias nationaux et internationaux et tentent très clairement d’envenimer une situation déjà préoccupante", prévient Jean-Claude Galli, correspondant en Ukraine.

Condoléances sur les massacres d’Arméniens : "Une nouvelle manœuvre" d’Erdogan

Condoléances sur les massacres d’Arméniens : "Une nouvelle manœuvre" d’Erdogan

2min 55s
Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a présenté mercredi les condoléances de la Turquie "aux petits-enfants des Arméniens tués en 1915" lors des massacres visant cette communauté sous l'empire ottoman. "Je pense malheureusement qu’il s’agit d’une nouvelle manœuvre du Premier ministre turc qui tente d’étouffer la question de la reconnaissance du génocide arménien", explique Franck Papazian, co-président du Conseil de coordination des Arméniens de France.

Hollande chahuté à son arrivée à Carmaux

Hollande chahuté à son arrivée à Carmaux

33 secondes
François Hollande a essuyé des sifflets à son arrivée mercredi après-midi à Carmaux, où il doit rendre hommage à Jean Jaurès, dont on célèbre cette année le centenaire de la mort.

Commenter cette vidéo

  • nezdegoret : De moins en moins et c'est tant mieux

    Le 30/03/2011 à 21h48
  • nezdegoret : Il faut les laisser dans leur monde !pour le reste ça ne changera rien!

    Le 30/03/2011 à 21h47
  • jumbo6e6 : @kosotto1. Le probleme est là en France les syndicats sont fortement politisés! Le vote et " l'encartage" en tant que citoyen n'a rien à voir avec le syndicat auquel on'appartient et qui defend en tant que salarié!!!

    Le 29/03/2011 à 13h15
  • zaeaze444 : Nous savons tous que la CGT est fortement politisée, comme tous les syndicat français. Il ne faut quand même pas être bien malin pour comprendre que les valeurs de la CGT ne sont pas celles du FN.

    Le 29/03/2011 à 10h37
  • mars1394 : ëtre exclu de la CGT ? Brrrrr, j'en tremble !

    Le 29/03/2011 à 09h55
      Nous suivre :

      "Vous êtes venu à Carmaux il y a deux ans et vous ne tenez pas vos promesses"

      Replay MYTF1

      mytf1
      50mn Inside
      Tous ensemble
      logAudience