En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Rama Yade réticente à parler de son bébé


People - 36 secondes -

Invitée de L'interview d'Audrey Crespo Mara lundi 14 janvier sur LCI, l'ancienne ministre a déclaré que, comme elle, son bébé serait un citoyen du monde mais a refusé de parler davantage de sa grossesse, une affaire " privée ", selon elle.

La journée en vidéo

Mariton : "Il n'y a pas eu de messages forts dans cette campagne, soyons modestes"

Mariton : "Il n'y a pas eu de messages forts dans cette campagne, soyons modestes"

33 secondes
Pour Hervé Mariton, député UMP de la Drôme, la victoire de la droite est à nuancer. Pour lui, "la campagne n'a pas du tout été structurée", et il est compliqué de retenir des messages forts, l'UMP ayant bénéficié avant tout de l'échec de la gauche. Hervé Mariton préfère néanmoins retenir le message d'unité qui est passé et quelques sujets évoqués, maintenant à être prouvés sur le terrain.

Hervé Mariton : "Le constat d'échec de la gauche au pouvoir"

Hervé Mariton : "Le constat d'échec de la gauche au pouvoir"

1min 18s
Le député de la Drôme, Hervé Mariton, dont le département a basculé en faveur de la droite, analyse la victoire de la droite aux départementales avant tout comme un échec de la gauche. Il implore aussi son parti à assurer la livraison sur les grands enjeux des départements (plan local) et à contrer la politique de la gauche sur le plan national.

Départementales : "Le FN, seul parti a avoir gagné des voix", selon un politologue

Départementales : "Le FN, seul parti a avoir gagné des voix", selon un politologue

29 secondes
Le Front national n'aura finalement remporté aucun département. Mais selon le politologue Thomas Guénolé, "le FN est le seul parti, pendant ces départementales, à avoir gagné des voix". "Au total, 5% des électeurs inscrits qui n'avaient jamais voté FN ont voté FN", explique-t-il. Le scénario d'un 21 avril 2002 n'est plus à exclure.

"Aubry, quand elle parle, ça fait mal", pour Dominique de Montvalon

"Aubry, quand elle parle, ça fait mal", pour Dominique de Montvalon

50 secondes
Dominique de Montvalon, rédacteur en chef politique au Journal du Dimanche, revient sur les propos de Martine Aubry après la défaite de la gauche aux départementales. Des déclarations qu'il qualifie de "sidérantes", tant elles sont peu encourageantes pour son parti. D'autant plus qu'elle vient d'essuyer une très lourde défaite dans sa région (en étant en union), un bastion historique de la gauche.

Judith Waintraub : "Tous les ingrédients d'une explosion atomique du PS sont réunis"

Judith Waintraub : "Tous les ingrédients d'une explosion atomique du PS sont réunis"

1min 31s
Arnauld Champremier-Trigano (directeur de l'agence de la communication) estime qu'après ces élections départementales, les deux familles au sein de la gauche ont été sanctionnées et que la division est désormais insurmontable. Une division qui offre par ailleurs "un boulevard à la droite et à l'extrême droite". Un constat partagé par Judith Waintraub du Figaro, qui revient sur la tenue du congrès interne du PS en juin où la présence des frondeurs - dont les résultats ont été catastrophiques lors de ces départementales - pourrait réunir tous les ingrédients d'une explosion atomique".

"Le PS doit en finir avec les querelles idéologiques" selon un journaliste

"Le PS doit en finir avec les querelles idéologiques" selon un journaliste

28 secondes
Pour Dominique de Montvalon, rédacteur en chef politique au Journal du Dimanche, le principal problème en France est de savoir si le PS peut se redresser à la sortie de tels résultats après les départementales. En proie aux querelles idéologiques et de personnes, Dominique de Montvalon fait notamment référence à la sortie de Martine Aubry.

Commenter cette vidéo

  • lhom35 : Du cinéma! Du cinéma en 3D! On s'en moque!

    Le 15/01/2013 à 08h49
  • suffren116 : C'est bien parce que honnêtement cela n'intéresse pas grand monde.

    Le 14/01/2013 à 16h23
      Nous suivre :
      C'était un 30 mars : avant le Sidaction, la première pub pour les préservatifs

      C'était un 30 mars : avant le Sidaction, la première pub pour les préservatifs

      Replay MYTF1

      mytf1
      Les 12 coups de midi
      Tous ensemble
      logAudience